Difficile de résumer 50 ans de pérégrinations. Cependant, les contraintes de la vie ont fait que j’ai été accessoirement cinéaste.

Autodidacte, amateur éclairé, j'ai réalisé des reportages, des captations d’œuvres théâtrales ou musicales, collaboré pendant 10 ans à l'organisation et à la programmation du festival international du documentaire à Lasalle DOC-CEVENNES.

Après un début dans la réalisation documentaire, timide mais prometteur aux yeux de certains comme Jean Rouch qui a incité le Comité du film ethnographique du musée de l'homme à produire mon court métrage documentaire sur les Touareg en 1964. J’ai pris conscience qu’il me fallait attendre le moment pour relier mon engagement dans le mouvement sociétal alternatif à ce que j'aurais voulu être : documentariste anthropologue.

Ce moment s’est présenté avec le projet "L’Esprit des Simples".

Pierre Verneuil